Un week-end pour visiter Buenos Aires (Argentine)

Avant de commencer nos interventions à l'école française nous profitons de notre weekend pour découvrir un peu plus la ville de Buenos Aires. Pour cela nous irons nous balader dans les différents de quartier de celle-ci, du Micro-centro, centre culturel, politique et commercial, jusqu'à Recoletta, quartier plus chic avec ses bijouteries et ses boutiques de mode et dont la ressemblance avec les beaux quartiers de Paris est assez frappante.

Nous passons aussi par Puerto Madero, un quartier complètement rénové ces dernières années et qui, les jours de beau temps, offre une ballade sympa le long de la mer ... Il est très agréable de se promener dans la ville, il est facile de se repérer, les avenues sont larges et aucun sentiment d'insécurité règne dans les différents quartiers parcourus.

Le dimanche c'est jour de championnat, il y a deux grosses équipes a Buenos Aires, la Boca et River Plate. Etant plus près du quartier de la Boca nous décidons d'aller voir un match dans leur stade, aujourd'hui ils jouent contre Huracan. Pour rejoindre le stade rien de plus simple il suffit de descendre une longue rue (calle Defensa) qui passe par San Telmo, le quartier des antiquaires, le dimanche cette rue est piétonne et de nombreux artisans s'installent pour vendre leurs produits, pleins de petits artistes ainsi que des danseurs et danseuses de tango animent joyeusement le quartier.

En arrivant dans le quartier de la Boca ont sent tout de suite que l'ambiance est différente, c'est le quartier dit " populaire " de la ville, comprendre par là le plus pauvre et le plus dangereux. En effet dans les guides ils ne recommandent pas vraiment de se balader tout seul, le jour ça va mais le soir pas question.

Nous allons tout de même au stade pour acheter nos places pour le match, nous optons pour la place à 150 pesos, nous devrions être bien placé. Le match étant à 18H00 nous avons plusieurs heures devant nous pour visiter l'endroit. Nous nous rendons donc au Caminito, une des rues les plus populaires de Buenos Aires. Toutes les maisons de cette rue ont été peintes de couleurs vives par leurs habitants, l'effet est très joli et sympa à voir, la encore des artisans et spectacles de tango pour attirer les touristes toujours plus nombreux à venir voir le quartier.

Après le repas nous faisons l'erreur de nous écarter des chemins touristiques, nous sommes sur une grande avenue mais peu fréquenté car le dimanche toutes les boutiques sont fermées et nous nous faisons aborder par deux jeunes hommes accompagnés de ... leur pistolet ... Ils nous demandent nos sous et nous ne jouons pas les héros, Olivier donne son porte monnaie tandis que je donne ce que j'ai dans ma poche. Résultat des courses, j'ai perdu, 15 pesos (je devrais pouvoir m'en remettre) et Olivier 300 ... mais surtout ils sont partis avec les places du match !

Rien de grave dans l'absolu et ce n'est que de l'argent qui disparait mais bon c'est toujours contrariant, surtout que nous ne saurons jamais si l'arme était bien réelle ou non ... dans le doute vaut mieux pas faire les malins ... Quant on sait que, dans leur fuite, celui qui avait l'arme trouve le moyen de tomber et de laisser glisser son revolver a plusieurs mètres de lui, ça montre le niveau de nos gangsters ...

Nous ne nous laissons pas abattre par si peu et retournons au guichet, il est encore possible d'acheter des places mais tout de suite nous seront beaucoup moins bien placés, 2eme rang des tribunes du bas. Pascal nous rejoins et partageons nos expériences du jour, nous pénétrons dans le stade pour le moment à moitié remplis, nous sommes au niveau de la pelouse donc nous verrons très bien une moitié de terrain, pour l'autre nous devrons surtout nous fier aux murmures de la foule. Le stade est assez petit et vieillot mais on sent déjà toute l'âme et la ferveur des supporters locaux.

Le match débute à l'heure prévue et à partir de maintenant les chants des supporters résonneront sans cesse dans une ambiance surchauffé, l'entrée des joueurs sur le terrain est vraiment un moment à vivre. Le match dans l'ensemble est dominé par la Boca mais avec assez peu d'occasions franches ... jusqu'au dernier quart d'heure de la deuxième mi-temps et l'ouverture du score sur penalty. Explosion de joie dans les tribunes, ça crie, ça danse, ça chante et ça chambre les supporters adverses ayant fait le déplacement.

Après toutes ces émotions nous rentrons sans encombre à notre hôtel en faisant tout de même un petit arrêt dans un resto ou passe en boucle les résumés des matchs du weekend.

Xavier le 01 septembre 2007

<< Arrivée à Buenos Aires

Intervention à l'ecole française de Buenos Aires >>

2006 - 2019 © TMTDM